Faire un don maintenant

La maladie

Une véritable épidémie

10% de la population suisse – Une épidémie du diabète en augmentation !

En 2017, en Suisse, il y avait 469'000 diabétiques et 349'000 de pré-diabétiques pour un total de 818'000 personnes atteintes, de 20 à 79 ans, sur une population de 8’372’000, soit près de 10% de la population !

Selon les pronostics de la Fédération internationale du diabète, en 2045, ils seront 1’030’000 sur une population de 10’476’000, soit une augmentation de 26% en 28 ans !

En 2017, on estime à 50’ 000 le nombre de personnes souffrant d'un diabète de type 1.

Dans le monde

En 1985, on estimait à 30 millions le nombre de diabétiques dans le monde. En 2017, ce chiffre était monté à 425 millions de diabétiques et 352 millions de personnes courant le risque de développer un diabète de type 2. Selon une estimation de la Fédération Internationale du Diabète (www.idf.org), il pourrait y avoir 629 millions de malades en 2045 et 532 millions de personnes pouvant potentiellement développer un diabète de type 2.

La progression de cette maladie s’est considérablement accélérée au cours des dernières années et tout particulièrement chez les jeunes.

Et, ce qui particulièrement inquiétant, c'est qu'au moins 50% des personnes atteintes de diabète l'ignorent.

(Références :  Atlas du Diabète, 8ème édition, 2017 - Fédération internationale du diabète www.diabetesatlas.org - Office fédéral de la statistique)

Deux types de diabète

Il existe deux catégories de diabète:

  • L’Insulino-dépendant, dit de type 1, dans lequel la survie du patient dépend de fréquentes injections d’insuline; cette forme de diabète se manifeste au début soit par une soif intense, une perte de poids et l’élimination du sucre avec les urines ; il peut se développer dès le plus jeune âge et se caractérise à terme par l’absence de production d’insuline par le corps.
  • L’Insulino-indépendant, dit de type 2, qui apparaît surtout après la quarantaine; dans cette forme de diabète, souvent liée à l’excès de poids, le pancréas produit d’avantage d’insuline pour répondre à cette nourriture trop abondante; l’organisme devient de plus en plus «résistant» et ne réagit plus à l’action de l’hormone ; finalement, le pancréas s’épuise et un traitement à l’insuline devient indispensable pour éviter les complications.

Le diabète entraîne un certain nombre de complications graves, voire fatales:

  • Maladie cardio-vasculaire: l’excès de sucre dans le sang dégrade les vaisseaux sanguins
  • Cécité: le diabète est la première cause de cécité chez les adultes
  • Atteintes du système nerveux: effets sur des nerfs qui contrôlent des organes vitaux (vessie, estomac, intestins, etc.) ; perte de sensibilité dans les pieds
  • L’insuffisance rénale: le diabète endommage les reins et une transplantation peut s’avérer nécessaire.

Aujourd'hui, la plupart de ces complications peuvent être retardées. Il y a quelques années, elles entraînaient la mort rapide du patient diabétique.